Pour l’Ascension ,sur les écrans, La Résurrection du Christ

resurrection

Production américaine avec les défauts propres aux films à grands spectacles, ce film a tout de même plusieurs intérêts,  le premier , remettre à l’ordre du jour, la vie et la mort du Christ , ceux qui L’ont suivi, Marie Magdeleine et les apôtres, Simon Pierre, Barthémy , Saint Jean et enfin cette résurrection inimaginable pour un officier romain et pour d’autres !

Clavius, le héros central est un tribun, officier supérieur de l’armée de Pilate, lassé d’affronter la mort chaque jour que Dieu fait. Confronté à la crucifixion, il est frappé par le Christ en croix qu’il voit, déjà mort. Second intérêt, ce film peut atteindre les incroyants et les sceptiques. Son enquête pour s’assurer que le corps a bien été volé comme le réclame Pilate, est étonnante de vérité.

Mettre en scène un centurion était une excellente idée. Rappelons l’Evangile de Saint Luc:

Après avoir achevé tout son discours devant le peuple, Jésus entra dans la ville de Capharnaüm. Un centurion de l’armée romaine avait un esclave auquel il tenait beaucoup ; celui-ci était malade, sur le point de mourir. Le centurion avait entendu parler de Jésus ; alors il lui envoya quelques notables juifs pour le prier de venir sauver son esclave. Arrivés près de Jésus, ceux-ci le suppliaient : « Il mérite que tu lui accordes cette guérison. Il aime notre nation : c’est lui qui nous a construit la synagogue. »
Jésus était en route avec eux, et déjà il n’était plus loin de la  maison, quand le centurion lui fit dire par des amis : « Seigneur, ne prends pas cette peine, car je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit. Moi-même, je ne me suis pas senti le droit de venir te trouver. Mais dis seulement un mot, et mon serviteur sera guéri. Moi qui suis un subalterne, j’ai des soldats sous mes ordres ; à l’un, je dis : ’Va’, et il va ; à l’autre : ’Viens’, et il vient ; et à mon esclave : ’Fais ceci’, et il le fait. »
Entendant cela, Jésus fut dans l’admiration. Il se tourna vers la foule qui le suivait : « Je vous le dis, même en Israël, je n’ai pas trouvé une telle foi ! »
De retour à la maison, les envoyés trouvèrent l’esclave en bonne santé.

Pour les chrétiens le film fait résonner un certain nombre de paroles d’Evangile qu ‘ils connaissent et aiment voir incarner.L’un des moments les plus émouvants est celui où le centurion dit ne pas savoir quoi demander au Christ. Et le Christ bien sûr sait ce qu’il désire le plus , un jour sans voir la mort.

Ce film est bien le symbole de la victoire de la Vie sur la mort.

Laissons nous  emporter et  ne jugeons pas.

Ce contenu a été publié dans Sur les écrans. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Pour l’Ascension ,sur les écrans, La Résurrection du Christ

  1. Stéphanie Bignon dit :

    Rambo voudrait ne plus voir non plus ni la guerre ni la mort… La Vie aurait gagné dans ce film si notre Mère, qui a enfanté le Christ, n’avait pas été méprisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *