Sur les écrans Rodin

 

Un autre portrait, celui de Rodin, nous est proposé. Mais un Rodin libidineux, d’un égoïsme fabuleux. Vincent Lindon est excellent. Le film doit être réalisé par quelqu’ un qui déteste les femmes, Camille et Rose, ses 2 maîtresses sont laides à faire peur. Par ailleurs on ne voit que très peu de sculptures de Camille, autrement plus belles, plus criantes de vérité que celle de Rodin. Je n’ai jamais compris l’intérêt pour cette statue de Balzac engoncé dans sa robe de chambre pour l’éternité. Quand on sait le goût raffiné de Balzac pour les vêtements et les objets d’art, on s’étonne….Allez voir le musée de Camille Claudel à Nogent sur Seine, vous serez époustouflé .

En attendant voici sa valse :

Ce contenu a été publié dans Sur les écrans. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *