Soljenitsyne, un destin .Veronique Hallereau . Ed L Oeuvre.

Radio Courtoisie – Trésors en poche du 6 Janvier


Si vous avez besoin d’une cure d’altitude mentale, si vous trouvez que l’édition française se déshonore en ce début d’année en publiant des stars médiatiques dont l’une copie 100 pages  d’une biographie américaine d’Hemingway et l’autre accuse sans preuve son propre grand père d’avoir participé à la déportation des juifs en 42 lisez cette nouvelle étude littéraire de l’oeuvre du grand écrivain russe. Etude d’une jeune femme d’une grande finesse et intelligence. Les trois parrains de l’écrivain étaient Pouchkine, Dostoïevski, Tolstoï. « Il leur était redevable, ils seraient ses juges…Comme Pouchkine, il souhaitait dire l’obscur en l’illuminant, tantôt impétueux, tantôt triste, et limpide;comme Dostoïevski, voir la lumière dans le destin enténébré et n’être impitoyable qu’envers lui même; comme Tolstoï, faire de son oeuvre un bienfait. » Son oeuvre entière fut en effet un bienfait, il recueillit la mémoire de toutes les victimes du communisme et il en composa un chant .Tout cela en un temps où l’URSS mais aussi l’Occident voulait cacher cette mémoire souffrante. Son destin fut celui d’un jeune révolutionnaire qui se convertit et revint à la foi de sa mère et qui n’hésitera plus jamais à clamer haut et fort la vérité chrétienne à ses frères et aux hommes politiques. La ligne du bien et du mal ne passe pas pas entre les hommes, elle ne passe ni entre les classes, ni entre les communautés, ni entre les nations. « Elle traverse le coeur de chaque homme. » Et deux comportements peuvent apporter la paix aux peuples et éviter les catastrophes, le repentir et la modération. Le prophète a été écouté par Poutine qui a reconnu les atrocités du régime soviétique et dont le parlement vient de voter la restitution de ses  biens au clergé . Pour ce qui est de la modération les oligarques ou grands voleurs des richesses russes n’ont pas encore compris. Mais le matérialisme d’un capitalisme sans frein a bien été dénoncé par Soljenitsyne et cela lui a valu d’énormes critiques chez les adeptes du veau d’or dans le monde entier.

Ce contenu a été publié dans Agenda, Livres choisis, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Soljenitsyne, un destin .Veronique Hallereau . Ed L Oeuvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *