Retour au réel Ferdinand Buisson, le second maître de Vincent Peillon

Président de la ligue des droits de l’homme, l’homme en général,pas du catholique puisqu’il a soutenu Jules Ferry dans son action d’éradication de l’enseignement catholique Ferdinant Buisson était  ce qu’on appelait un protestant libéral , président de la ligue de l’enseignement et président de l’Association nationale des libres penseurs. Il inventa le mot laïcité . Il s’occupa des orphelins de Paris et créa lui même des structures d’accueil laïc pour éviter aux  enfants de tomber dans les griffes des religieux catholiques lesquels remplissaient cette fonction depuis quinze siècles environ…, Voilà  le second maître de Vincent Peillon qui rédigea un essai intitulé . Une religion pour la République. La foi laïque de Ferdinand Buisson.

On y trouve ces lignes relevées par monsieur l’Abbé Bourrat

« La France a cette singularité qu’élevée dans la religion catholique, n’ayant pas su faire droit à la Réforme, elle n’a pas fait pénétrer dans ses moeurs une religion du libre examen, de l’égalité et de la liberté. » Ces gens s’étonnent qu’on ne se soit pas laisser réformer . Un scandale pour eux.

Leur laïcité  consiste à évincer notre religion pour y mettre la leur, républicaine et protestante. En d’autres mots c’est Ote toi de là que je m’y mette. Y a du souci à se faire….diraient nos jeunes.

Ce contenu a été publié dans Retour au réel. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *