Prix Renaissance 2016 à Roger Holeindre

Roger_Holeindre_Roger Holeindre vient de recevoir le Prix Renaissance des Lettres .

Nous publions la préface que nous avons rédigée pour son dernier livre

1935 / 2015  Ca suffit !  aux éditions d’Heligoland

 

Roger Holeindre est un soldat, témoin et reporter des conflits dans lesquels il a été engagé. Un soldat écrivain dont les milliers de lecteurs reconnaissent la justesse et la droiture de vue. Un soldat qui ,très jeune voit son pays vaincu et s’engage, un soldat qui combattra en Indochine contre l’effroyable envahisseur communiste, puis en Algérie Française où la même idéologie est à la manoeuvre.Puis il devint grand reporter à Paris Match et pour cela couvrit tous les conflits du monde
Ce n’est pas un politique partant chaque matin à la pêche aux voix, qui se voudrait respectable pour l’opinion publique et qui chercherait à se dédiaboliser. Ces gens là savent la vérité mais ne peuvent la dire, elle est trop crue, pas assez sucrée…En démocratie, l’ennemi ,on ne le nomme pas, pas d’amalgame; le traître, on le caresse, le fidélise, on le flatte.

Ce n’est pas un idéologue, le réel le lui interdit, il a trop les pieds sur terre , il voit les faits comme ils sont et non comme ils devraient être.

Ce n’est pas un robot de l’information au sourire de réclame. Ces gens là disent ce qu’on leur dit de dire.Ils mentent pour garder leur poste. Roger Holeindre est un homme libre. « Moi, rien ne me fait jamais changer d’idée ni de route . Le vent de l’histoire est une invention marxiste. »

Ce n’est pas un historien qui arrange les faits pour leur faire dire autre chose que la vérité; il n’aime pas Paxton et il a raison. Il remet les bonimenteurs étrangers à leur place, quand on est bien élevé on ne critique pas d’une plume de fausset le pays qui vous accueille.Sale temps pour lui où n’importe quel homme ou femme peut cracher sur notre histoire et en tirer bénéfice et gloire ! Roger Holeindre est un chroniqueur, un Joinville égaré au XXème siècle qui sait dégager les grandes lignes de force des soixante dernières années.Il nous apprend mille et une choses tenues cachées comme les accords secrets entre Londres et le Maréchal Pétain, la vérité sur l’armée d’Afrique, puis les évènements d’Algérie qui ne devaient pas porter le nom de guerre. Il est l’un des seuls français à avoir étudié Katyn.

Son terrain d’action, ce n’est pas l’écran de télévision,c’est le monde, la terre lourde où l’on enterre les compagnons d’armes, les oubliés de l’Empire colonial français sur lesquels on crache alors qu’il n’est pas sûr que le nombre de voleurs et d’exploiteurs n’ait pas été multiplié par 2 en France métropolitaine aujourd’hui…..Ces colons , eux au moins , ne commettaient pas de blasphème quotidien à l’égard des musulmans et vivaient en harmonie avec eux .Son monde est la Seine Saint Denis dont il fut le député,et dont il prit à bras le corps les problèmes . Son monde c’est aussi ce château de Neuvy sur Barangeon et le Cercle National des Combattants dont les enfants étaient les princes mais des princes éduqués . Levée au son de la trompe, levée des couleurs et levée des âmes vers Sainte Jeanne d’Arc.Il fallait mettre fin à cette indécente formation des jeunes alors une inspection sanitaire, sur ordre d’un ministre communiste, décida qu ‘un plafond n’avait pas été repeint et qu’un yaourt était périmé de 2 jours…..
Il a fait de la prison pour avoir dirigé le maquis Bonaparte dans le Constantinois en 1962. Ce droit à l’insurrection est glorifié pendant l’occupation mais discrédité et salement réprimé en 62. C’est bien sous le règne du Maréchal Pétain, pas bien sous le règne de De Gaulle, où est la logique?
Il a fait de la prison alors que les élites socialistes qui balancent quotidiennement des attaques contre le Front National, sont corrompus jusqu’à l’os mais bénéficient de condamnations avec sursit. Les dernières déclarations de Cambadélis sont à mourir de rire si ce n’était pas si triste. Il vient de condamner une nouvelle fois le Front National, «  parti légal qui ne serait pas républicain. » Se rend il compte, le sot, que son profil ne l’autorise à aucune condamnation et que le public pourrait faire un amalgame entre république et corruption…..Merci au chroniqueur qui rafraichit notre mémoire avec la longue liste des scandales financiers des 30 dernières années qui ne sont guère glorieuses .

Roger Holeindre est drôle dans ses portraits de Jean Cérien et Jean Cepaplus qui ont tendance à se multiplier. Son humour devient cinglant quand il raconte les drames sanglants qui s’abattent sur les peuples au nom du droit de ces peuples à disposer d’eux même alors qu’on est en train de bafouer ces mêmes droits avec une hypocrisie criante.On a laissé, désespérés, les vietnamiens aux mains des communistes et les algériens aux mains du FLN., tous promis à la mort.
On en arrive à cette prodigieuse déclaration d’Obama dans une interview sur une télévision allemande Vox, en février 2015 : «  Nous devons forcer la main des pays qui ne font pas ce que nous voulons qu’ils fassent. » On a vu en Serbie, en Lybie , en Irak en Ukraine et en Syrie, pays en cendres pour avoir désobéi au si brave Oncle Sam.

Roger Holeindre est efficace dans ses propositions . Qu’on inculque aux jeunes l’amour de la France, de ses héros et de ses saints. Qu’on fasse entretenir notre immense domaine forestier par les jeunes condamnés à des peines légères ,encadrés par l’armée. Qu’on mobilise enfin le personnel nécessaire au suivi des écoutes et à la filature des suspects, sans payer en heures supplémentaires mais en défrayant de tous frais et en donnant des points de retraite anticipés.

Ce livre est un torrent d’idées, de récits et de sentiments qui nous entrainent bien loin de la tragi comédie contemporaine mais nous la font comprendre. Son auteur est un héros de chair et de sang qui nous insuffle son énergie et sa générosité. Aucune exclusion dans cette générosité: il a formé, en Algérie française comme en France ,dans ses camps scouts autant de français de souche que de maghrébins . Sa seule exigence : aimer la France. Difficile à comprendre pour une caste politique qui favorise la double nationalité au détriment systématique de la française. Roger Holeindre nous rappelle cette visite de François Mitterand, dans une école où la majorité des enfants étaient d’origine arménienne: il déclara aux institutrices:  «  Faites de ces garçons et de ces filles des enfants fiers d’être arméniens. »

Ce livre doit être offert à tous ceux qui cherchent à voir derrière le rideau des mensonges et à toute la jeunesse de France, des deux bords de la Méditerranée .Roger Holeindre a été parachutiste mais la devise de la Légion lui sied parfaitement: Honneur et fidélité. C’est une devise un peu plus viril et historiquement française que leurs valeurs républicaines.

Et tant que ces vérités ne seront pas acceptées et respectées par tous , électeurs et partis de tous poils , la France restera malade et sa démocratie bancale !
Roger Holeindre approuve bien sûr totalement la position de Jean Marie Le Pen qui déclare au Figaro Magazine , le 17 Avril: « Je sais que Marine Le Pen poursuit un objectif de dédiabolisation. Or, pour dédiaboliser, il faut l’accord de ceux qui diabolisent. Et ceux qui diabolisent en général posent comme condition la sortie du diable! Et chacun sait en l’occurence que je suis le diable, Satan selon les uns, Belzébuth selon les autres, parce que je me refuse à subir la tutelle ou la critique du prêt à penser, de la pensée unique. »
Il est tout de même marrant de voir la place primordiale du diable dans des sociétés qui se veulent si laïques !

Anne Brassié

Editions d’Heligoland

Ce contenu a été publié dans Livres choisis. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *