Pour lire à l’ombre des tilleuls

Petite liste pour grandes journées de liberté

Douce orthodoxie  de Vladimir Volkoff publié à L’Age d’Homme : Dernier ouvrage publié par l’immense éditeur Vladimir Dimitrijevic, ce livre est fait de documents inédits sur diverses sujets, le complexe de Procuste, (coupons tout ce qui dépasse ) éloge de la différence, ses deux dogues gardiens, le dégoût et le mépris, ses vraies anges gardiens et la douce Orthodoxie choisie par son saint patron  Vladimir parce que la liturgie entendue à Sainte Sophie par ses ambassadeurs était si belle qu’ils ne savaient plus s’ils étaient sur la terre ou au ciel. Vous retrouverez  tout l’humour et l’insolence de Volkoff  , sa lucidité et sa foi. Merci à Lydwine Helly qui a réalisé ce livre et l’a préfacé.

Migrations de Milos Tserniansky . L’un des romans préférés du grand éditeur de l’Age d’Homme,Dimitrijevic , qui vient de disparaître, évoquant les siècles tragiques de la Serbie.

et ses mémoires Personnes déplacées qui racontent la fuite d’un jeune serbe en Suisse .

Anouilh , un auteur inconsolable et gai par Anca Visdei aux éditions Les Cygnes . Ou le bonheur parfait de voir traité pour la première fois la biographie du merveilleux Anouilh par une amie, une admiratrice fervente à la plume légère et spirituelle.

Rappelons qu’Anouilh quitta la France après avoir été témoin des horreurs de l’épuration, scênes de rues effroyables et condamnation à mort de Brasillach dont il avait demandé la grâce. « Le jeune homme que j’ai été  et le jeune homme Brasillach sont morts le même jour et, toutes proportions gardées, de la même chose. »

Ces Français qui gouvernèrent le monde par François Montgisard .éditions Terra Mare. Illustration du poème de Jose Maria de Heredia : Comme un vol de gerfauts hors du charnier natal, routiers et capitaines partaient, ivres d’un rêve héroique et brutal…De quoi être fier d’être français. Livre savant mais très facile à lire.

Maximilien Kolbe, prêtre, journaliste et martyr (1894-1941) par Philippe Maxence chez Perrin. Biographie d’un saint dont les médias ont un peu occulté la vie pour des raisons « compréhensibles » : bien que tuberculeux, ce jeune prêtre avait fondé un empire de presse qui alerta les polonais des dangers du nazisme et du communisme. Emprisonné par les allemands il se sacrifia en se portant volontaire pour remplacer un homme condamné à mourir de faim.

La  Vendée et la Terreur , nouveau hors série de la très belle Nouvelle Revue d’Histoire. D’excellents articles du rédacteur en chef, Dominique Venner, de Reynald Secher sur le génocide suivi du mémoricide  vendéen, d’Anne Bernet . Essentiel pour bien comprendre les mensonges historiques contemporains.

Mon cahier de poésie .Chez Rejoyce deux cd de récitation par les élèves du primaire de l’Ecole Saint Pie X de Saint Cloud, des grands classiques de la poésie française choisis par moi même. Idéal pour vivre un instant de beauté en voiture avec ses enfants et leur transmettre notre culture française.

Et s’il vous reste du temps consultez le site Versailles mon amour. D’importants articles d’Aude de Kerros, Christine Sourgins, Jean Clair et Ghislain de Diesbach vous permettront d’éclairer votre entourage sur l’art comptant pour rien…Signez la pétition contre Bernar Venet au château de Versailles et faîtes signer. Aillagon désire que cette oeuvre reste sur la place d’Armes ad vitam aeternam.

Ce contenu a été publié dans Livres choisis. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *