Lascaux-Versailles même combat

Par Ghislain de Diesbach*

Publié par La rédaction sur CultureMag.fr le 13/09/2010 •

L’on protège les grottes de Lascaux de l’air du temps, l’on veut garder intactes les somptueuses peintures et l’on a fabriqué de fausses grottes identiques aux vraies. On a eu bien raison. Peut être faudra t il un jour agir de même avec le château de Versailles ?

Pourquoi y installe-t-on même temporairement quelques objets non identifiés,oeuvres de Koons et de Murakami, homard, grenouille, extra terrestre, sans aucun rapport avec les appartements royaux ?

Pourquoi imagine-t-on que du choc des cultures va naître un bien être une nouvelle esthétique ? Pourquoi certains conservateurs ne veulent plus conserver mais révolutionner.

Les premiers meurtris dans cette affaire sont les mécènes qui offrent leur argent pour rendre à Versailles sa splendeur, rénover les couleurs, racheter des meubles, replanter des arbres, la liste de leurs bienfaits est longue. Grâce leur soit rendue !

es seconds sont les visiteurs du monde entier qui viennent souvent de fort loin pour admirer le château et à qui l’on impose autre chose. Le troisième groupe sont les enfants à qui l’on fait croire que ces objets sont à leur place là.

e dernier groupe enfin, c’est nous tous qui sommes en majorité opposés à ce mélange des genres, tous les sondages le prouvent, et dont on veut ignorer le refus .

Si certains conservateurs aiment par dessus tout notre « bel aujourd’hui» , qu’ils postulent donc pour Beaubourg, le musée d’art moderne ou d’autres galeries spécialisées .

Mais qu’ils laissent notre château de Versailles enchanter des millions d’êtres sans les scandaliser…

Si Versailles, dit-on  a été, jadis, financièrement, le tombeau de la monarchie, il est certainement sûrement aujourd’hui, celui du bon goût.

*Ghislain de Diesbach

rand Prix de la biographie de l’Académie française 1992 pour Proust, il est l’auteur d’une trentaine d’essais littéraires, de biographies et d’ouvrages historiques.

Ce contenu a été publié dans Versailles Mon Amour. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *