« Dieu qu’ils étaient lourds ! » Céline

Vite au théâtre du  Lucernaire pour écouter Céline. Seul sur scène, l’étonnant acteur, Marc-Henri Lamande, ressuscite l’écrivain en répondant  aux questions d’un journaliste. Ce sont les véritables mots de Céline tirés d’entretiens  sur la littérature, le style, la guerre, la cause de son antisémitisme, la chasse dont il a été  victime. Ecrire un livre, c’est travailler dur, « c’est mettre sa peau sur la table. » A cette école là il reste beaucoup de cadavres dans les librairies.


19 h jusqu’au 15 Novembre, 53 rue Notre Dame des Champs 75006 .

Tel 01 45 44 57 34

Ce contenu a été publié dans Sur les planches, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *