Dernier livre du Père Hervé Benoît , un sacré enseignement !

zouavethLe Chouan du Tanganika.

Nous connaissions les chouans de Vendée, ceux du Tyrol grâce à Jean Sevilla. Nous découvrons aujourd’hui, grâce au Père Benoît un personnage extraordinaire, Le chouan du Tanganyika. Paysan angevin, puis zouave pontifical, puis auxiliaire armé des missionnaires en Afrique où il meurt en 1927, entouré de ses dix enfants. Un prêtre le célèbre en ces mots : « Joubert, ancien officier, aura beaucoup commandé, mais surtout beaucoup servi: servi le pape, l’Eglise, la France, les Noirs, les esclaves, les pauvres et les malheureux ; il aura donné du pain à ceux qui n’en ont pas et apporté l’espérance de la foi à ceux qui n’attendaient plus rien. »

Pas si stupide que cela un siècle qui suscite de tels héros !A moins que la célèbre expression signifie que ce siècle a connu les derniers combats pour notre civilisation et que les contemporains ne l’ont pas compris.

Voilà un jeune homme qui répond à  l’appel de son évêque de partir défendre le pape. C’est en effet le moment de la naissance de l’unité italienne , sous l’impulsion de Cavour et Garibaldi aidés de quelques banques, qui se fait sur le dos de la papauté et du royaume de Naples. Foin de ces vieilleries catho monarchiques, le progrès exige qu’on élimine les royaumes et le puissant état pontifical.On est effaré de lire toutes les sottises d’écrivains de taille , Michelet écrit « un adieu au passé chrétien. Victor Hugo plante un chêne et écrit: »Dans 100 ans il n’y aura plus de guerres, il n’y aura plus de papes et le chêne sera grand  » Garibaldi souhaite « mettre fin à cette institution pestilentielle qu ‘on appelle la papauté « et « donner le coup de grâce au monstre. Il dénonce le prêtre catholique et fustige  » la plus nocive de toutes les créatures, parce qu ‘il est plus que tout autre un obstacle au progrès humain, à la fraternité entre les hommes et les peuples. » Quand au pape il est défini comme « un mètre cube de fumier » ! Terminons par ces propos de notre franc maçon « Si naissait une société du démon qui combatte les despotes et les prêtres je m’engagerais dans ses rangs. »Tout ce qui est excessif est insignifiant. Mais ce ton rend bien compte des sentiments attentifs des républicains pour la catholicité.

Ce combat des zouaves pontificaux est magnifique. Leur serment d’une noblesse rare devrait servir au 21 ème siècle. Quand au pape Pie IX il poursuit sa tache, imperturbable,  et réunit un concile alors que les chemises rouges  encerclent Rome, déclare l’infaillibilité pontificale et publie le Syllabus. Ce syllabus on en parle peu de nos jours ,et au temps de sa publication il suscita des tombereaux d’ injure. Ecoutons Philippe Murray qui a bien compris ces 2 scandales, celui de l’infaillibilité pontificale d’abord :  » On pourrait la définir comme un encouragement donné à chacun à se mettre en doute. Bien entendu cet encouragement n’a pas été écouté, mais nous avons grâce à ce dogme, la preuve qu’ il y a quelque part quelqu’ un qui a pressenti le formidable règne du narcissisme et de puérilité dans lequel l ‘humanité est en train de s’engager…L’obligation, pour un catholique, de croire à l’infaillibilité pontificale met en accusation la croyance de tout un chacun à sa propre infaillibilité. » Quand au Syllabus « Quelque chose a donc été dit qui ne devait pas l’être…Qu’est ce qui a été lâché imprudemment ? Et bien, dans le vrac des erreurs du temps qu’ il passe en revue, Pie IX en aligne deux brusquement et les met ensemble comme j ai pris l ‘habitude moi même de le faire: le socialisme et les sociétés secrètes. »

Propos de longue portée puisqu’un nouveau siècle voit se répéter les mêmes attaques.

Notre chouan ,une fois la bataille perdue repartira pour une autre mission , le soutien des missionnaires pères blancs envoyés au fin fonds de l’Afrique afin d’y porter la Croix, sauver les esclaves noirs des attaques de leurs propres frères et des musulmans voisins.

 PS Le Salon beige publie ce jour un entretien de Charlotte d’Ornellas avec le Père Antoine Fernandez, de l’ordre des Trinitaires qui rachète des esclaves pour les libérer.Il déclare : »Pour les musulmans, au Soudan, l’esclavage est normal. »

Il déclare

Ce contenu a été publié dans Littérature. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Dernier livre du Père Hervé Benoît , un sacré enseignement !

  1. Bzs dit :

    Comme à chaque fois, vous nous mettez l eau à la bouche et je suis très sensibles aux récits historiques de belle facture. Encore merci !

  2. HAYS dit :

    Ce blog est splendide. Merci. La beauté aide à supporter le monde… Nous en avons tant besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *