Avez vous vu passer le Mumo ? demande Christine Sourgins

Le président Sarkozy a inauguré à Chaumont, Haute-Marne, le « Centre Pompidou mobile », un musée itinérant qui présente 14 chefs d’œuvre, sur le thème de la couleur. La structure est

démontable, le Mumo (Musée mobile d’Art contemporain), tel un

bibliobus de 16 m de long, ira porter l’art aux populations affamées de province puis

poussera, l’esprit missionnaire aidant,

jusqu’en…Afrique de l’Ouest. Si ! Ce poids lourd de l’Art contemporain a coûté 2,5

millions d’euros. Chaque étape coûte 400 000

euros, financée par les collectivités locales, les mécènes et le ministère de la culture, c’est-à-dire le contribuable.

Mr le président  a regretté qu’un Français sur deux « n’aille jamais au musée », « c’est une véritable fracture »,  pour lui,  pas d’opposition entre culture et économie, ce qu’il a abondamment démontré en demandant à tout bout de champ : combien ça coûte ? Admirant  le monochrome orange de Klein, il s‘est exclamé : « Ça, c’est plusieurs millions »… L’Art financier existe, Sarkozy l’a

rencontré.

Il suffit de regarder la tronche du Mumo « aux couleurs de Daniel Buren », surmonté

du « Red Rabbit » de Paul Mac Carthy.…

pour en être sûr : le Mumo a posé un lapin la culture…

Ou le grain de sel du 18 octobre de Christine Sourgins :

Ce contenu a été publié dans Versailles Mon Amour. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *