Anne Auger et le collectif « Versailles mon amour » dans le JT de TF1

du mercredi 16 janvier :
http://www.fdesouche.com/179288-chateau-de-versailles-et-modern-art

Eric Martin

Ce contenu a été publié dans Versailles Mon Amour. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Anne Auger et le collectif « Versailles mon amour » dans le JT de TF1

  1. Nous n’arriverons donc pas à faire comprendre à ces messieurs de l’état que les expositions contemporaines horribles non rien à voir avec le beauté de l’oeuvre du passé, mettez des lunettes double foyer pour y voir mieux
    Messieurs les dirigeants qui pensé avoir tout le pouvoir ,n’oubliez pas que c’est le peuple français qui vous à désigné à la tête de l’état, nous avons donc le droit de refuser ou d’accepter de telles choses.
    NOUS DISONS NON A L’EXPOSITION DE FERRAILLES DANS LE JARDIN DU ROI SOLEIL ET DE MONSIEUR LE NOTRE
    CAR MAINTENANT L’ETAT C’EST NOUS A BON ENTENDEUR

  2. Laurence PICHON dit :

    Pour Anne Auger, Anne Brassié et Anne Pedrono :

    Édith d’Aubert Henrion, directrice générale de la Société des amis de Versailles

    Édith d’AUBERT HENRION devient directrice générale de la Société des amis de Versailles. Cette association reconnue d’utilité publique à but non lucratif qui œuvre au rayonnement du château de Versailles, compte 6 700 membres.

    La nouvelle directrice, qui travaillé dans diverses entreprises de luxe, apportera notamment son expertise dans la pratique du mécénat. Édith d’Aubert Henrion, titulaire d’un DEA de droit de la propriété littéraire, artistique et industrielle, a commencé sa carrière comme attachée de presse de Philippe de Villiers lorsqu’il était secrétaire d’État auprès du ministre de la Culture et de la Communication, en 1986.

    Elle rejoint ensuite le groupe Cartier International, où elle est responsable du mécénat et de la communication interne, puis directrice des relations publiques de Cartier France. Directrice de la communication de Christie’s France en 1997, elle avait pris, pour six ans, la direction générale de l’association d’entrepreneurs CroissancePlus en 2002. Édith d’Aubert Henrion a ensuite occupé les fonctions d’administratrice du musée Jacquemart‐André.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *