Sur les écrans Paula

paula-plakat-thumb-960
Histoire vraie de la brêve existence de Paula Becker, avant la première guerre mondiale . Peintre non reconnue par sa communauté, elle quitte son mari pour peindre et vivre à Paris. Emue par la tendresse de son mari qui l’attend,elle rentre en Allemagne, lui donne un enfant et meurt à 31 ans.

Tres joliment filmé, avec des acteurs superbes, ce film n’évite pas quelques poncifs sur « les pauvres femmes empêchées de créer dans un monde phallocrate. » Elisabeth Vigée Lebrun, Angelica Kaufmann , Rosa Bonheur n’ont pas rencontré ce genre d’obstacle….La cause de son problème est ailleurs, elle peint non pas la réalité mais ce qu’elle perçoit de la réalité. Cela donne une peinture genre sous Modigliani. Son mari ,lui, peint des scènes réalistes et les vend bien!!!! Sa peinture célèbre la beauté, elle célèbre la laideur…..Elle refuse de se soumettre au réel, son moi passe en premier pour créer, dit elle, une oeuvre personnelle. Au moment de l’exposition Vermeer on ne peut s’empêcher de faire des rapprochements. Vermeer peint des scènes de la vie quotidienne hollandaise, comme les autres peintres de son temps mais cela n’empêche pas le public de reconnaître son pinceau. Cette exaltation du moi qui mène  au narcissisme et aux portraits déjantés de Picasso explique, je crois ,toute la dérive de l’art contemporain. Ce film est donc très utile !

Ce contenu a été publié dans Agenda. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *