Marre , marabout des rossignols qui chantent faux

arton42696-5b1fcLe chapelet de mensonges de la ministre sur cette nouvelle loi de délit d’entrave numérique à l’avortement est remarquable.

Le premier mensonge sur la première loi de délit d’entrave fut d’appeler commandos des hommes et des femmes en prières devant les avortoirs. Les condamnations se sont abattus sur eux. Parmi eux le père Abbé du Barroux , Dom Gérard. C’était en 1994. Le second est de dire:  » le droit à l’information ne signifie pas le droit au mensonge ». Mais où est le mensonge si ce n’est chez vous, ma pauvre dame à la cervelle d’oiseau ? Tous les gynécologues vous le diront , les femmes qui ont avorté ont subi un traumatisme, sauf bien sûr celles à la cervelle de colibri et s’en souviennent jusqu’à leur mort. Nous sommes en plein 1984, le roman de George Orwell, 2 et 2 ne font plus quatre mais cinq.

Les centristes ont voté la loi. Ils croient qu’ils existent, ces pauvres effarés , immobiles au centre.

Un livre explique tous ces délires, la biographie de celui qui a inoculé ce germe de mort dans nos sociétés, Alfred Kinsey. Rédigée par une universitaire américaine, Judith Reisman dont la fillette de 10 ans avait été violée par un jeune voisin ami , cette dernière ne comprenait pas que chacun lui réponde que c’était normal: « les enfants sont sexuels dès la naissance  » ce livre est une bombe.

Il était une fois entre les  deux guerres, un zoologiste américain spécialiste des abeilles, homosexuel marié à une femme qui partageait son goût des échanges. Il jugeait que cette société était bien trop corsetée par des règles morales beaucoup trop rigides. Pensez donc en Amérique le sexe n’était permis qu’entre gens mariés, les puritains sont toujours excessifs ! Et la démocratie américaine dont on nous saoûle a toujours été un peu coercitive !  Il entreprit de faire des enquêtes dites scientifiques  sur les rapports sexuels des hommes et des femmes de son temps. Les conclusions en furent sidérantes, l’adultère, la sodomie, le sexe avec des enfants et des animaux, j’en passe et des meilleurs , étaient fort répandus selon lui. Il fallait donc changer la législation américaine puis éduquer les enfants à ces réalités en vue du meilleur des mondes possibles et du plus grand bonheur de chacun. Ce qui arriva. La législation concernant les affaires de moeurs fut radicalement changée. Play Boy put tout se permettre et gagner des mille et des cents. Et l’éducation sexuelle depuis la maternelle fut instaurée. La Fondation Rockfeller et l’Unesco financèrent avec empressement. Cette merveilleuse régression du genre humain vers l’état animal s’est répandue comme une peste sur l’Europe et le monde.

Or les enquêtes et statistiques ne reflétaient pas l’avis de monsieur et madame Smith, c’est à dire vous et moi mais les amis homosexuels de Kinsey, des repris de justice , des fous enfermés dans les asiles et de très jeunes enfants y compris des bébés de 4 mois qui pouvaient difficilement rendre compte de leurs orgasmes supposés. Le mode de vie de Kinsey fut si bénéfique qu’il est mort de ses pratiques, ayant trop tiré sur la ficelle qui enserraient ses parties. Mensonges donc  sur toute la ligne. Tout est mensonge dans leurs histoires et débouchent sur des crimes d’enfants.

Seule est vraie la joie d’aimer et d’enfanter. Mais ils ne doivent pas connaître. Ce n’est pas dans le catalogue des valeurs républicaines . L’enfant Jésus doit disparaître de la crèche.

Alors qu’ ils ferment leur g…   et ne nous imposent RIEN.

                            Anne Brassié

Kinsey, la face obscure de la révolution sexuelle. Judith Reisman. éditions Kontre Kulture .

Quand à la conférence des évêques sous la plume de Mgr Pontier  qui invoque la liberté d’expression et la démocratie contre cette loi il y a triste erreur de langage. Qu’est ce que la démocratie vient faire dans l’église ? Rome s’est ralliée à la république, c’est historique mais doit elle proférer les mêmes mensonges ?

Ce contenu a été publié dans marre a bout bout de ficelle. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Marre , marabout des rossignols qui chantent faux

  1. C. COUPIER dit :

    Bravo pour cet éblouissant article. J’ajouterais que si les socialistes agissent en socialistes, il est consternant que le Conseil des Évêques de France n’agisse pas
    en catholique …….. il est vrai que la plupart de ces évêques sont franc-maçons !

  2. Bzs dit :

    Mme Brassié, voilà une tres sainte colère que ne désapprouverait pas NSJC et qui vous honore. La franc-maçonnerie , sous la houlette de Pontier , est en pleine action de destruction et arrive difficilement à donner le change ; l église , envahie par l occultisme , n est plus audible . Le prince de ce monde vit ses derniers instants mais il sont notablement remarqués et caractéristiques du personnage car il pèse sur nos pauvres vies . Le mal est à  » l œuvre » comme l enseignent les prophéties. Nous vivons une époque terrible mais il faut en passer par là car annoncée avant des jours meilleurs .

  3. arthur dit :

    Il y eut dans les années soixante (au moins) une revue prétendument pour adolescents qui faisait état de témoignages sur la vie sexuelle de ses lecteurs en plus de documentaires édifiants; naturellement tout portait à montrer que ce qui était considéré comme sain dans notre culture chrétienne n’était pas naturel, la dépravation étant en fait la vraie vie de tout un chacun. L’influence de ce genre de publication a été décisive dans la dégradation des mœurs couronnée par mai 68. On sait depuis que la publication exemplaire ne contenait que…le fruit de l’imagination perverse de ses auteurs: tous les témoignages étaient bidonnés. Et la fête continue..

    • Anne Brassié dit :

      Sonnet n 129 de Shaskespeare

      La satisfaction de la luxure, c’est l’épuisement de l’âme en prodigalité de honte : jusqu’à ce qu’elle soit satisfaite, la luxure est parjure, meurtrière, sanguinaire, infâme, sauvage, extrême, brutale, cruelle, déloyale.

      Aussitôt assouvie, aussitôt méprisée. Poursuivi hors de raison, à peine son désir est-il atteint qu’il est maudit hors de raison, comme une fatale amorce mise exprès pour rendre fou celui qui l’avale.

      Folle dans la poursuite, elle l’est aussi dans la possession : ayant eu, elle veut encore, extrême dans son exigence : béatitude, à l’épreuve ; après l’épreuve, vraie douleur ; d’abord, joyeux projet, rêve ensuite !

      Le monde sait tout cela, et pourtant nul ne sait éviter le ciel qui mène les hommes à cet enfer.

  4. jean paul Nicolas dit :

    Cette attaque contre les sites anti IVG est scandaleuse ,je ne parlerai pas sur le fond du problème trop delicat à aborder en quelques lignes .Par contre je me souviens
    d une chose ,d une manifestation en janvier 2015 ou notre president « normal  » etait venu avec force de responsables etrangers afin de soutenir la sacro sainte liberté
    d expression erigée en dogme républiquain .Pourquoi donc la limiter à une certaine ideologie ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *