2 excellents films, Frantz et le fils de Jean

th-1Frantz

Dans un petit village allemand, après la première guerre, une jeune fille fleurit la tombe de son fiancé mort au champ d’honneur. Un inconnu fleurit la même tombe. C’est un jeune français qui ,apparemment, l’a connu. Film en noir et blanc, le plus souvent ,aux éclairages magnifiques, il dit la douleur des familles , la difficile renaissance, après les deuils, la haine qui s’installe de part et d’autre de la frontière. Le héros apprendra pourtant à la petite fiancé comment retrouver le goût de vivre et de pardonner.

 

 th-3Le fils de Jean ne connait pas son père. Il est averti de sa mort ,deux jours avant l’enterrement. Le jeune divorcé s’envole pour le Quebec, découvre cette nouvelle famille. Très joli réflexion sur la paternité, l’amour conjugal et celui qui ne l’est pas. Un dialogue elliptique . Des acteurs remarquables et un lac canadien au bord duquel on aimerait séjourner

Ce contenu a été publié dans Sur les écrans. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à 2 excellents films, Frantz et le fils de Jean

  1. Martine GUILLOT dit :

    Je viens de voir les deux films que vous avez sélectionné, Frantz est un chef d’œuvre,
    une grande profondeur de sentiments, un réalisme dans la mise en scène d’époque,
    un drame ,mais qui permet, avec un surcroit de souffrance ,dure a traverser, et des mensonges bénéfiques, de sortir du vide du chagrin et de l’ignorance ravageuse,
    La fragilité d’Adrien, son indécision ,décevante ,mais Anna saura surmonter et revivre plus forte et plus libre, et plus riche de cette épreuve. cette période de la sortie de la guerre n’a pas due être facile non plus.

    Le fils de Jean est tout aussi attachant, on découvre le Canada sans fart, le suspense dure jusqu’au bout savoir plus sur ses origines taraude toujours l’enfant même adulte,
    c’est bien raconté et joué.Le stratagème du père aurai pu échouer,Il faut croire que
    d’une aventure soit disant sans lendemain; il sort parfois des vies riches et pas trop
    amochées . Du bel humain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *