au revoir et à bientôt

anticstore-large-ref-50897_02

Au revoir et merci !

Je viens, très chers Auditeurs, en ce premier jeudi matin, depuis presque 30 ans, où nous ne serons pas ensembles, vous dire le grand bonheur de ces années passées en votre compagnie. Toutes ces émissions, ces rencontres d’écrivains, et, surtout, avec vous, lors des salons du livre à la Mutualité puis à Champerret, « Sous les pommiers » et « les sapins », et ces diners du 7 Novembre, m’ont infiniment apporté.
Cette aventure radiophonique fut belle, enrichissante au possible. Elle se poursuit pour moi sur Tvlibertés et Radiolibertés,  sous la bannière de Philippe Millau et Martial Bild. On me donne la chance d’élargir mes propositions au cinéma, aux artistes et à la défense du patrimoine. Je prépare actuellement un programme à l’intention des enfants.
Donc pas de chômage en vue ! Retrouvons-nous sur ce blog sur lequel je continuerai à partager mes trésors littéraires.
Les auditeurs normands peuvent venir, le 2 octobre prochain, « Lire sous les pommiers » à Ancretteville-sur-Mer, à 8 km de Fécamp. Ce sera un après-midi de rêve au milieu des écrivains, mais aussi des musiciens puisqu’un concert lyrique nous est offert à 18 h. Les plages alentour, aux pieds des falaises, sont d’une beauté grandiose. Les plus courageux pourront encore se baigner…

Le président renvoie tous ceux qui lui suggèrent un peu de mesure et de courtoisie. C’est aujourd’hui mon tour et celui de Didier Rochard… nous ne supportions plus les insultes adressées à nos amis.
Lui ne supportait plus ma collaboration avec Tvlibertés et s’arrogeait le droit de m’imposer un choix ; mais, ciel, de quel droit ? Il fut incapable de comprendre la complémentarité des deux médias, l’un émettant sur la bande FM, l’autre exclusivement sur internet et visant donc potentiellement deux publics différents qui pourraient parfaitement marcher ensemble et s’aider mutuellement comme le font avec succès tous les autres médias.
Les donateurs soutenaient les deux avec leur générosité habituelle dans leur volonté de combattre. Qu’Henry de Lesquen attaque ce nouveau média de droite est irresponsable. Radio Courtoisie est inimitable, son passé l’impose haut la main. Aucune concurrence n’était à craindre mais, pour cela, il fallait croire en Radio Courtoisie !

Le président a ouvert les hostilités il y a quelques mois en supprimant la rediffusion de « Trésors en poche » le samedi alors qu’il restait des plages horaires, privant de mon émission tous ceux qui travaillent. Puis, la semaine dernière, j’ai été informée que mon émission ne serait plus que bimensuelle, le but étant de multiplier les collaborations pour mieux régner. Je ne suis jamais qu’un patron d’émission de plus, même si j’étais la première, avec Serge de Beketch, le 7 novembre 1987… Le nombre des éconduits de Radio Courtoisie par Henry de Lesquen dépasse à présent la vingtaine (sur 70 patrons d’émissions).

Sans amitié française, selon l’expression heureuse de Bernard Anthony, il n’y a pas d’association de bénévoles qui dure… et pas d’autorité qui tienne.
Je crains que ce comportement ne soit, à plus d’un titre, fort coûteux pour la Radio ; mais soyez sûr que nous ferons tout pour conserver ces ondes et continuer de mener le bon combat : pour le beau, le vrai et le bien.

Haut les cœurs, les vrais amis ne s’oublient jamais.

Au revoir et à très vîte

Anne Brassié

 

 

Ce contenu a été publié dans A propos. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

18 réponses à au revoir et à bientôt

  1. Chère Anne,
    Le « Bonjour chers auditeurs » si chaud à nos oreilles nous manquent aujourd’hui.
    Le ciel en est tout gris…
    Mais nous gagnons une nouvelle émission sur TV Libertés, de grand talent et notre assiduité vous est déjà toute acquise.
    Duc in altum…
    Avec toute notre amitié

  2. Pierre-François Ghisoni dit :

    Est venu le temps où le despote en puissance dévoile la puissance de son despotisme. est donc venu le temps de le « dé spoter ». Jeu de mot franglais de circonstance.

  3. JCGAY dit :

    Nous ne paierons pas de cotisation à Radio Courtoisie tant que de Lesquen la présidera.

  4. Bzs dit :

    C est par une grande tristesse que j apprends votre départ imposé de cette grande radio car grâce aux patrons d émission dont vous fûtes , je me suis réconcilié avec l art et le beau , la belle musique , la politique et la culture en generale . Dommage , dommage que cette SEULE radio avec un immense potentiel culturel sombre par la faute d un capitaine fou. Nous sommes nombreux à aimer les émissions radiophoniques ; aussi ne pourriez vous pas vous regroupés , tous les anciens responsables d émission pour faire une radio Courtoisie 2.0 ? Je n hésiterai pas dans ce cas à alléger quelque peu ma bourse pour participer à cette renaissance .
    Je vous souhaite une bonne continuation dans votre aventure culturelle chez TV liberté que je suis depuis ses débuts. Merci pour ce que vous avez apporté , et la manière dont vous l avait fait.

  5. brandenburg dit :

    Je n’ai jamais eu,n’ai pas et n’aurais mais ce que j’appelle « un égout à étrons »-la télévision- qui en plus de tout nous fait perdre notre temps à regarder pendant des heures ce qui pourrait être écrit et en mieux contrôlé en quelques phrases.J’ai passé l’âge des images et voir des bobines dodeliner en s’écharpant m’ennuie beaucoup trop:
    J’ai remarqué que vous avez rompu avec Lesque,vous étant perçue que comme de Benoist ,Tassin et les autres il était un néo-païen partisan d’un Empire européen tyrannique d’où les catholiques seraient chassés,voire massacré comme au bob vieux temps de « l’Empire de la bête blonde » ou de la tyrannie romaine avec comme empereur un homme qui le premier et deux fois s’est marié avec un autre homme,Néron.
    Malgré nos divergences,je vous souhaite bonne chance et regrette de ne plus vous lire!
    Amicalement,
    votre loyal et fidèle serviteur.

  6. Lavaur Philippe dit :

    Chère Anne je vous écoute depuis le début sur Radio-Courtoisie , donc comme il vous vire , donc plus de cotisation à la radio . Merci encore pour vos belles émissions .

  7. Mériel Jean dit :

    Merci à vous cher Anne Brassié, et cher Diier Rochad. J’ai cessé de verser chaque mois une cotisation à RC, (voir ci-dessous) avec grand regret. Merci de nous avoir enchantés si souvent par vos émissions. Sans vous, rien ne va plus!

    de « Meriel Jean »
    à « courtoisie »
    date 13/09/16 09:33
    objet Pour H de Lesquen
    Monsieur,
    Je viens d’entendre la fin de votre libre journal de ce soir 12 Septembre 2016. Vous vous plaignez d’être attaqué par des « officines » cosmopolites sans les nommer. Vous évoquez le proverbe arabe « Les chiens aboient, la caravane passe » pour justifier votre attitude.
    On ne peut être plus méprisant envers les patrons d’émissions excédés, les bénévoles et les auditeurs cotisants qui n’ont jamais la parole sur les questions touchant leur radio. C’est pourtant eux qui la font vivre, vous fournissant ainsi l’occasion de parader à la manière d’un petit caporal.
    En tant que « chien » j’ai décidé d’interrompre le versement de mes cotisations mensuelles, afin d’aboyer plus fort dans l’espoir d’être entendu, et de signaler ainsi mon soutien aux « officines » imaginaires qui ont des noms aimés tels que Anne Brassié , Didier Rochard et bien d’autres .
    Qu’une assemblée générale se réunisse, quelles que puissent être les dispositions statutaires contraires, afin d’imposer au Président légal H.de Lesquen la demande légitime des « chiens » : démission, car vous avez mis la main sur cette Radio pour des raisons personnelles et non dans l’intérêt général. Une visite à vos sites internet est édifiante à cet égard. Vous êtes en train de la détruire. Nous ne pouvons l’accepter.

    Jean Mériel, Cotisant depuis presque toujours

  8. M201 dit :

    Extrêmement triste, les plus belles voix s’en vont, avec les âmes les plus profondément humaines. L’émission avait un tel charme ! Le charme est une chose incompatible avec la mesquinerie. L’orgueil et la folie font de grands dégâts surtout s’ils sont portés à leur paroxysme !

    Jean Ferré avait confié l’émission du lundi non pas seulement à Lesquen mais aussi à Jean des Cars et Jean Sévilla. Ils ont été déportés du lundi pour que Lesquen seul puisse avoir une émission hebdomadaire. C’est ainsi qu’il se donne l’impression d’être et de régner…

    Serge de Beketch avait publiquement condamné l’idée que qui que ce soit utilise Courtoise à des fins de promotion personnelle et de mise sur pied d’une candidature à la présidence. Radio Courtoisie est œuvre collective et d’amitié française, concept totalement étranger à un rond-de-cuir médiocre qui n’a jamais rien produit de sa vie…

    Ainsi, le mesquin piétine Jean Ferré et Serge de Bekecth pour essayer d’exister avec le beau succès que connaissent ses expériences électorale ! Comme il a verrouillé les statuts et nommé un conseil d’administration bidon et à sa botte, il est difficile d’agir. Mais ce n’est pas perdu, sait-on jamais une décision de justice pourrait rétablir les choses.

    En attendant, oui il faut reconstituer une Radio Courtoisie 2.0 ; par exemple, en dotant tous les exclus d’une émission sur TV Libertés et sur Radio Libertés. Il y en a plus de vingt, de quoi faire une formidable et enthousiasmante équipe ! Une équipe d’élite et d’amitié, au service du beau, du bien et du vrai.

    Chère Anne, si vous pouviez avec Martial Bild rétablir l’amitié française qui fondait l’ancienne Radio Courtoisie en développant ce beau média, quelle merveille ce serait.

  9. GUINOT dit :

    Merci Madame,
    A dire vrai, depuis le limogeage de Grégoire Boucher, en juin dernier, je n’écoutai plus radio courtoisie, j’étais écoeurée du comportement de son président, et en plus les annonces, où il faisait parler Serge, me donnaient envie de vomir.
    Je vous suis depuis le début de TV libertés, n’ayant pas la télé, je me suis constituée une vidéothèque sur vos conseils et ceux de votre équipe.
    J’espère que dans un avenir très proche, vous et tous ceux qui ont été remerciés reviendront sur la radio, et que nous pourront réentendre des émissions de qualité, non tronquées dans leur rediffusion.
    Un grand merci.

  10. GUINOT dit :

    Je suis complètement d’accord avec M201, faites quelque chose sur TV libertés.Vous-même, et Jean-Yves LE GALLOU avez déjà votre émission, mais tous les autres exclus qui sont des personnes de qualité, pourraient aussi nous donner des moments agréables en soirée. Donc si pour l’instant radio courtoisie est bloquée à cause de son dictateur, que toutes ses voies qui nous étaient agréables sur la radio, viennent sur TVL. Ca serait formidable et comme on dit « l’union fait la force ».

  11. GODEAU dit :

    Sombre Jeudi! Les semaines nous paraîtront bien longues puisque nous serons désormais privés de votre voix, de votre parole et de vos « saintes» colères.
    Gageons que ces purges, dont les méthodes que n’aurait pu renier le regretté « génie de Carpates », feu Nicolae Ceaucescu, auront un effet stimulant sur le succès (toujours grandissant) de l’édition 2017 de la fête de la Courtoisie… Bien que je ne le sois pas physiquement, je serai présent de cœur et d’esprit à vos côtés à Ancretteville-sur-mer.
    Un grand Merci et à bientôt!

  12. Funès Laurence dit :

    Chère Anne,
    Je n’avais pas lu ton annonce et ces commentaires de bon sens. J’y vois plus clair, enfin! J’étais consternée de ne plus entendre Didier Rochard dimanche dernier, mais une émission de Jean Ferré de 1992. Déjà déçue de ne plus pouvoir entendre ton émission le samedi. Déçue d’entendre de plus en plus d’économistes et de gens « respectables ». Déçue de ne pas pouvoir réécouter l’émission de Didier Rochard du 11 Septembre dernier, censurée depuis 10 jours.
    Je n’allumais déjà plus Radio Courtoisie le lundi soir, la courtoisie n’y régnant plus le moins du monde. Et comme cette auditrice, il m’était insupportable d’entendre la voix de Serge de Beketch utilisée à d’autres fins.
    Je me tournerai donc vers TV Libertés et Radio Libertés pour retrouver les voix (et les visages) que j’apprécie et les bonnes émissions.
    En attendant que Radio Courtoisie que je n’imaginais pas sans toi, ni sans Didier Rochard, puisse revivre avec les meilleurs.
    Je t’embrasse,
    Laurence

  13. JM Rouvière dit :

    Vous ne découvrez pas ces jours-ci la personnalité de ce dégénéré , non ?
    L’antisémitisme, notamment, dont il fait preuve depuis des années (avec S. de Bekecth d’ailleurs) sur cette radio n’est pas nouveau. Mais sans doute votre querelle n’est-elle au fond qu’une querelle de famille…

  14. Frédéric D. dit :

    Merci madame.

    Je me suis permis de citer votre texte en conclusion d’un de mes « posts » du Forum Courtois :
    http://radiocourtoisie.leforum.eu/t7472-La-vie-de-la-radio.htm?start=15#p57462

    Un grand merci pour toutes ces merveilleuses émissions. Ma première émission complète d’auditeur désormais assidu de Courtoisie était consacrée par vous à « Jeanne, paysanne de France », une belle pièce de théâtre dont Jacques Leras lisait des extraits de sa magnifique voix grave.

  15. Charlie Bedeau dit :

    Vous m’étonnez, Madame. Virée à votre tour
    Soyez réinstallée au meilleur de vos jours.

    Nous nous connaissons, Madame, depuis longtemps. Exactement depuis la première émission de Serge de Beketch (sur R.C.). Vous étiez, parait-il, derrière le micro. Votre serviteur était devant son poste.
    Bien des évènements se sont produits depuis lors. Douloureux souvent. Des départs. Des disparitions.

    Le premier départ inexpliqué fut celui de Denys Rousselot, un remarquable animateur – flanqué de son compère Gilbert Comte. Suivirent au long du temps Jean de Beer, Maliarakis, Olivier Pichon, Saint-Robert, Lugan et tant d’autres jusqu’à l’indépassable SDB qui nous laissa avant de partir cette phrase énigmatique  » Avec celui-là vous n’allez pas rigoler tous les jours  » que certains considèrent comme son authentique testament.

    Puis, subitement, il y eut un contingent massif de départs. Martial Bild et son équipe de pince-sans- rire, Martin Peltier mais pour mieux revenir assagi, P-M Coûteaux, Daniel Hamiche, Bernard Antony et le meilleur d’entre nous J-Y Lou Garou.
    Enfin, à votre tour vous passâtes le tourniquet en compagnie de Didier Rochard que nous écoutions religieusement le lundi matin.

    Ce tsunami – les pédants parlent de raz-de-marée – se propagea au loin dans des rivages lointains, mal connus, inexplorés.
    Il toucha jusqu’au Metablog, une terre ingrate, très technique – tenue par un prêtre remarquable, grandement croyant, ce qui est rare– totalement démunie d’auditoire, par conséquent sans importance.
    Malgré son insignifiance ce blogue reçut le 19 Juillet 2016 à 19 h 41 un coup de fouet infâme dont la marque rougeâtre subsiste à jamais.
    Une marque déshonorante pour celui qui l’infligea par personne interposée.

    Cette blessure infligée me rapproche de vous, toutes proportions faites, et me donne l’audace de vous exprimer ma respectueuse et fraternelle considération.

  16. Je viens de vous adresser un courrier expliquant que je ne cotiserai pas à radio courtoisie tant que vous n aurez pas déclaré que la crise actuelle n est PAS due au manque d hommes capables de gouverner,mais que c est une crise de REGIME;je ne puis depuis longtemps supporter ce Monsieur de Lesquen ,Monsieur je-sais -tout,capable avec discourtoisie de couper la parole à tout ce qui parle(à mon avis il faudrait un perroquet en pocelaine,ou l on mettrait un kopeck chaque fois qu il…interromp quelqu un,pour faire pendant au porcelet anglophobe!!!)Faites une révolution de palais et je réviserai mon point de vue…….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *